UN PEU D’HISTOIRE

La première fois que j’ai vu une fleur en papier, c’était au début de l’automne 2012 dans un bar à Hambourg. Nous étions de sortie avec les copains et il y avait ce type au comptoir qui bricolait quelque chose. Une fois terminé, il montra fièrement sa création. Il avait noté mon étonnement et me l’a spontanément donné tout simplement. La photo ci-dessous montre exactement la fleur en papier qu’il avait fabriqué avec une des serviettes jetables  disponibles sur le comptoir du bar.

                                                                                               

 

A l’époque je trouvais cela extraordinaire. Après l’avoir bien contemplé j’ai fini par la donner à une demoiselle qui semblait la désirer encore plus que moi. Peu de temps après, alors que je m’intéressais aux petits tours de passe-passe, je suis tombé par hasard sur une vidéo d’un magicien qui façonnait la même fleur en papier en quelques secondes pour un tour de magie.

C’était donc mon support pour apprendre à la fabriquer. Ainsi, il m’arrivait souvent  d’offrir pour le fun mes petites créations à la gente féminine lors de mes sorties nocturnes, restaurants ou autre.

A force d’en confectionner régulièrement,  j’ai trouvé, petit à petit,  des astuces pour améliorer l’assemblage  afin de leur  donner un peu plus de complexité et de réalisme.

C’est ainsi devenu un de mes passe temps où j’ai pu développer progressivement mes idées. Ce n'est qu'au bout de 2 ans que ma méthode s'est rodée au point de fabriquer en 5 minute une jolie fleur en papier réaliste et durable (voir ci-dessous) qui rappelle clairement une rose. L’idée de fabriquer des roses en papier en découle donc naturellement.

                                                                                               MM-1.jpg

 

NAISSANCE DU CONCEPT

J'ai pris conscience du fait que j'avais développé un talent sans doute unique et qu'il fallait en faire quelque chose. Tout d'abord je devais savoir si d'autres personnes  avaient  plus ou moins les mêmes aptitudes.  Après une longue recherche, je n'ai trouvé que quelques vidéos montrant  des fleurs fabriquées avec une approche similaire mais dont le résultat était bien plus grossier comparé à mes réalisations. Je n'ai d'ailleurs toujours pas de concurrence à ce jour.

J'ai alors décidé de créer mon concept que j'ai appelé My Lovely Paper Rose et qui fait suite à mes inventions de systèmes permettant de façonner à la main des formes très complexes de fleur en papier.

C’est donc un concept de créations originales avec une vitrine sur Facebook depuis mars 2014 et surtout un copyright afin d'en réclamer la paternité. Il vise à créer des roses en papiers complexes en seulement quelques minutes avec rien d’autre que ses mains et deux épaisseurs au minimum de serviette en papier que l’on trouve couramment dans le commerce. J’ai développé mon concept en créant plusieurs techniques d’assemblage à partir d’une base de deux épaisseurs de serviette en papier au minimum pour réaliser des modèles de roses simples ou complexes, monochromes ou bicolores voire plus d’épaisseurs pour d’autres modèles de roses, multicolores plus complexes. Mes créations font donc suite à la mise au point de mes techniques uniques d’assemblages.

         

L’originalité du concept vient surtout du fait que les roses sont créées rigoureusement sans matériel tel que de la colle,  des ciseaux, un crayon, fil de fer etc..Pourquoi? Parce que l’idée est de créer une sorte de magie en réalisant une transformation discrète sur l’instant. La disponibilité immédiate de certains matériels peut être très compliqué dans certains contextes et s’avèrent être encombrants donc il faut s’en passer et voir jusqu’où l’on peut aller en n’utilisant que ses mains dans ce procédé de fabrication. Tout ce dont on a besoin, c’est au minimum une serviette en papier avec deux épaisseurs et bien sûr ses mains. Les techniques d’assemblage permettent aux papiers de se souder directement sans avoir besoin de colle. A noter qu'une fleur bien faite est extrêmement durable et ne se défait pas avec le temps.

        

Toutes les éventuelles coupures se font si nécessaire par déchirement uniquement à la main.

         

Les techniques évoluent régulièrement ainsi que les astuces d’assemblage si bien que l’on peut non seulement se permettre des formes fantaisistes mais ont peut pousser la complexité du détail à l’extrême. (voir ci-dessous).

     

Je pensais être arrivé aux limites de cette méthode jusqu’à ce que je réalise que l’imagination n’a pas de frontière. Bien souvent les idées ne venaient pas de moi mais de suggestions de personnes de mon entourage que je trouvais très intéressantes à exploiter.

Aujourd’hui non seulement je continue de développer des systèmes d’assemblage toujours sans matériels mais j’essaie de donner une dimension un peu plus profonde et artistique en composant par exemple des tableaux, avec des pièces aux formes diverses et osées. L’exploration est infinie et de nouvelles oeuvres viennent régulièrement  égayer l’univers My Lovely Paper Rose que vous allez pouvoir découvrir en parcourant ce site.