Rose spirale MF 5.jpg 

 

LA PORTE VERS L’IMAGINAIRE

Un jour, il m’est venu une idée. Pourquoi ne pas sortir du cadre de la rose réaliste et s’aventurer vers quelque chose de plus fantaisiste. Mon imagination a commencé à s’emballer à partir de ce moment-là. Je me suis mis à projeter des silhouettes extravagantes de mes fleurs et j'ai réfléchi aux moyens qui me permettraient de les réaliser.

J'ai donc pensé à une première approche. Puisque je savais faire des limbes avec leur petiole qui les relie à la tige, je pensais pouvoir facilement les faire des pétioles plus longs tout en gardant de la  rigidité ou de la souplesse selon leurs épaisseurs. On obtient alors une sorte de cordelette à fixer à la fleur, l'étape suivante étant de voir dans quelle mesure il est possible de lui donner des formes et d'observer le résultat final.

Tout d’abord il fallait trouver une manière de réaliser des cordelettes longues d'une vingtaine de centimètres. J’ai rapidement trouvé comment assembler deux moitiés d’une feuille bout à bout en une seule fois et de manière homogène.

Grâce à cette technique, il n'y a pas de limite à la longueur. On peut faire une cordelette aussi longue qu'il y a de morceau de serviette à rajouter.

Une fois la cordelette fixée,  le but du jeu consiste à l’enrouler autour de la fleur dans un mouvement de spirale. On peut varier les jeux d’enroulages pour  des rendus ou des effets différents. Il y a donc beaucoup de possibilités à explorer.

Au final, le résultat est tout simplement étonnant. On a une sensation d’enlacement ou d’enveloppement de la rose par sa liane. La spirale peut prendre différentes couleurs pour marquer le contraste. Là aussi les expériences colorées sont vastes.

Ce modèle est vraiment la base d’où découle la plupart de mes réalisations de l’imaginaire.

 

Rose spirale MF 2.jpg    Rose spirale MF 3.jpg

    File_002 (4).jpeg